carnet de jardin

Web Magazine OPENERSで連載中[carnet de jardin]    /   Rubrique du Web Magazine OPENERS : Carnet de jardin

Joseph Ferdinand Cheval

Claude Monet


 Raymond Isidore Derek Jarman
 Jean Cocteau Robert Tatin

 Le Cyclop






Web Magazine OPENERSより/


Manabu Matsunaga est un photographe, qui vit à Paris. L'Europe est son jardin. Il existe de nombreuses destinations et différentes façons de voyager. Pourquoi Manabu Matsunaga s'intéresse-t-il aux jardins ?

"Le jardin est une capsule temporelle. Tant qu'on est dans cet espace, on peut imaginer que c'est le monde. On a l'impression de faire un petit voyage dans le temps. Dans la société actuelle, les objets abondent et créent presque un état de chaos. Quand je me rends dans un jardin, un espace ouvert qui exprime un univers propre, cela me ressource. C'est la raison pour laquelle j'aime voyager dans les jardins. Ce n'est pas fuir la réalité. C'est juste un petit détour que j'aime faire".

Pour Manabu Matsunaga, voyager dans les jardins n'est pas simplement un déplacement géographique, mais c'est aussi un déplacement dans le temps. Et aussi un détour. Autrement dit, le jardin n'est pas la destination. C'est juste un petit détour. Ce style de voyage peut exister. À travers les photos des jardins où est passé Manabu Matsunaga, nous aussi, nous faisons un petit détour qui transcende le temps et l'espace.

Du Web Magazine OPENERS/


The Photographer living in Paris, Manabu Matsunaga, has been travelling around Europe to take pictures of different gardens. When you are travelling, there is many other things to see, but why does he take pictures of gardens?

"Gardens are like time capsules. When you stand in them, it feels as though the whole world is there. It feels as though you have gone back in time. We live in a society right now which is flooded with chaos. Then, when I look at gardens, I feel that the whole world is together and it cleanses my heart. That is the reason why I like to travel around to find gardens. By looking at Manabu Matsunaga's photographs, let us travel into a world of pure imagination.   /  From web magazine OPENERS